"PomPom Mirror" (2015) par Daniel Rozin

 

L'installation "PomPom Mirror" de Rozin (New York) dispose d'un réseau synchronisé de 928 sphères garnies de fausse fourrure. Organisée en une grille tridimensionnelle de beige et noir, la sculpture est contrôlée par des centaines de moteurs reliés à des capteurs sensoriels qui suivent et reproduisent la silhouette des spectateurs. Leurs traces fantomatiques éclosent et se fanent au gré des mouvements unifiés comme un être vivant et respirant, rythmées par le fredonnement motorisé.

Filmé par Victoria Sendra

Please reload

À la Une